Cinq films qui ont fait moins de 300 000 entrées qui valent le détour

Si le huitième opus de Star Wars, Paddington 2, ou encore le dessin animé Disney COCO se hissent en haut du box office, de nombreux films n’ont pas eu le même succès. Avec moins de 300 000 entrées, certains films méritent néanmoins le coup d’œil.

En parcourant le box office 2017 d’allociné, nous vous proposons cinq films. S’ils ont été boudés par le public, ils valent néanmoins le détour. Nous vous expliquons pourquoi.

1) Knock > 279 670 entrées 

Sorti en octobre 2017, ce film réalisé par Lorraine Levy, est l’adaptation cinématographique de la pièce de théâtre Knock ou le Triomphe de la médecine de Jules Romains écrite en 1923. Dans le rôle-titre du médecin diplômé, on retrouve Omar Sy « il y incarne un médecin irrésistible qui conquiert une bourgade. (…) Il apporte chaleur et humanité à un personnage réputé glacial » écrit Caroline Vié journaliste à 20 minutes. « Ce film familial vaut le détour pour ses décors, la nostalgie de la France des années 1950 » confie Maryvonne Ollivry journaliste à Télé Loisirs. Pourtant, les critiques se posent la question suivante : est-ce vraiment un bonne idée d’avoir donné ce rôle à Omar Sy ? Normalement toxique et malveillant, la version de Lorraine Lévy transforme Knock en bienfaiteur malgré ses multiples mensonges. Un film plaisant à voir ne serait-ce par la présence de la personnalité préférée des Français, Omar Sy.

 

2) Mother  > 268 775 entrées

Réalisé par Darren Aronofsky, Mother apparaît sur grand écran en septembre. Après Black Swan, le réalisateur signe son grand retour avec ce nouveau thriller psychologique. Pour succéder à Natalie Portman, c’est Jennifer Lawrence qui a été choisie. Deux ingrédients forts du cinéma qui donnent un savoureux mélange. Si le film obtient les grâces des critiques, les spectateurs ne se ruent malheureusement pas dans les salles : « Le réalisateur de Black Swan fait vivre au spectateur une expérience d’une rare intensité dans ce thriller fantastique extrêmement anxiogène » écrit Caroline Vié pour 20 minutes. « Pour Aronofsky, un film-somme. Pour le spectateur, une expérience démente » affirme Aurélien Allin sur Cinema-teaser . Selon Khadija Moussou, journaliste ELLE, « C’est pour ce genre de films qu’on aime aller au cinéma. Un film qui ne laisse pas indifférent, qui happe jusqu’à la dernière seconde, qui effraie, fait gigoter sur son siège, assèche la bouche, fait mal aux tripes ». Pour les adeptes du genre si particulier de Darren Aronofsky, et du thriller ce film est à voir.

 

3) Power Rangers > 262 004 entrées

Après de multiples adaptations, les Power Rangers sont de retour dans ce film de science-fiction américain réalisé par Dean Israelite, sorti en avril. La franchise de ce groupe de super-héros est un élément clé de la pop culture dans les années 90. Des fans dans le monde entier et des produits dérivés, le succès des Power Rangers s’avérait être inévitable. Et pourtant, le Blockbuster ne fait pas décoller le box office.  « Avec humour et autodérision, Dean Israelite propose un film d’action qui remet au goût du jour des thèmes simples comme la famille, le courage et l’amitié, remparts aux forces du mal » écrit François Rieux pour Ouest France. « Un blockbuster un rien opportuniste dans ses emprunts (« Transformers », les sagas Marvel…), mais traversé par un second degré assumé qui séduira néophytes et nostalgiques » confie Xavier Leherpeur journaliste pour le Nouvel Observateur. Malgré des avis mitigés, les amoureux des Power Rangers seront ravis de les retrouver…

 

4) Seuls > 193 449 entrées 

Sorti en janvier, Seuls est un film fantastique français réalisé par David Moreau. Tiré de la bande dessinée de Fabien Vehlmann et Bruno Gazzotti, le film vise sur un casting d’enfants inconnus et un grand nombre d’effets spéciaux.  « Seuls n’est pas exempt de maladresses, mais c’est l’un des plus réussis dans le genre depuis longtemps. David Moreau a conservé le côté anxiogène et le suspense inhérent aux aventures de la troupe » écrit  Nathalie Simon pour le Figaro. « Dans le paysage du film pour ados (souvent rejeté par les exploitants de salles par peur du public qu’il attire) et dans celui du cinoche français en général, Seuls a décidément une sacrée gueule » confit Sylvestre Picard, journaliste Première. Seuls saura trouver grâce aux yeux des lecteurs de la BD.

 

5) Mon Garçon > 150 450 entrées 

En salle au mois de septembre et réalisé par Christian Carion, « Mon garçon » est un thriller avec Guillaume Canet et Mélanie Laurent. Malgré un manque de spectateurs, le film est, néanmoins, salué par les critiques : « Il en est un qui crève l’écran. Guillaume Canet, méconnaissable, métamorphosé, amputé de ses tics, trucs et grimaces maniéristes, enfin autorisé à ne pas se regarder jouer. À vif, sans artifice. Qui l’eût cru ? » écrit Philippe Lagouche pour la Voix du Nord. « Un thriller implacable que l’on suit sous tension. Avec Guillaume Canet, épatant » affirme Amélie Cordonnier, journaliste pour Femme Actuelle. Une prestation époustouflante de Guillaume Canet et une intrigue qui nous tient en haleine, un thriller à ne pas rater.

 

Des acteurs prometteurs, des grands noms du cinéma, des effet spéciaux ou encore des remakes, un cocktail explosif qui avait tout pour plaire. Malgré cela, ces films n’ont pas su trouver leur public sur grand écran. On vous conseille quand même de les regarder entre deux repas copieux durant les fêtes…

 

Marie Charpateau

Écrit par IEJ3A