Chute vertigineuse de la valeur du bitcoin en Corée du Sud

Le prix bitcoin a chuté ce mercredi 20 décembre. (crédit : Google Images Pexels)

Le bitcoin a subi une chute brutale ce mercredi 20 décembre alors qu’il était en constante progression. La raison ? Le cyber-piratage de Youbit, une plateforme d’échange sud-coréenne.

Alors que le bitcoin connaît une croissance considérable, la crypto-monnaie a brutalement chuté ce matin. D’après les données du groupe financier américain Bloomberg, le bitcoin valait 15,815 dollars à 9h39, heure de Tokyo (soit 1h39 à Paris) alors qu’il tournait autour de 18.800 dollars mardi soir. Après avoir effacé une partie de ses pertes, la monnaie virtuelle valait 16,830 dollars vers 13h30 ce matin (5h30 à Paris).

Le bitcoin a connu un engouement majeur en Corée du Sud. Presque inconnu il y a un an, des individus de tous âges se mettent à investir. À Séoul, on peut même trouver des agences disposant de guichets automatiques permettant d’acheter des bitcoins. La Corée du Sud est devenu le troisième marché du bitcoin au monde, derrière les Etats-Unis et le Japon.

Un marché affecté  

Suite à la popularité de la monnaie virtuelle, Youbit est une des plateformes les plus importantes en Corée du Nord. Suite à son piratage, les clients qui ont investi dans le bitcoin verront leur argent diminuer de 25%. C’est la deuxième fois en huit mois que la plateforme Youbit est victime d’un cyber-piratage. Interrogé par l’AFP, le consultant de l’entreprise japonaise Normura Research Institute, Raita Yamaguchi, confirme que «le marché est affecté à la fois par la nouvelle du piratage de la plateforme sud-coréenne et par des ajustements de positions (des investisseurs, NDLR) après les récentes envolées du cours du bitcoin.»

Toujours selon l’AFP, l’organisme chargé du contrôle et de la réglementation des marchés financiers (SEC) a annoncé la suspension de Crypto, une société à l’origine du bitcoin et des crypto-monnaies, liée à la technologie « blockchain ». Des doutes sur la manipulation justifient cette suspension. Selon le Premier ministre nord-coréen, Lee Nak-yeon, une utilisation encadrée du bitcoin est de rigueur car ses transactions anonymes favorisent les activités criminelles, dont le trafic de drogue et le blanchiment d’argent.

Mehdi Bautier

Édité par Maxence Vanhille

Illustré par Elisa Prejeant

Écrit par IEJ3B