Christiane Taubira démissionne

Ce mercredi 27 janvier, la ministre de la justice vient d’annoncer sa démission à François Hollande, qui l’a acceptée. Elle sera remplacée par le député PS, Jean-jacques Urvoas. Il était jusqu’a maintenant, président de la commission des lois. Quelques minutes après l’annonce, l’ancienne ministre a immédiatement twitté.  

 

 

Une démission par conviction 

Christiane Taubira justifie son départ par fidélité à ses valeurs et ses principes :

L’ancienne garde des seaux dit ne plus être en « accord » avec la politique menée par François Hollande. Notamment au moment où le premier ministre, Manuel Valls défend le maintien de la déchéance de nationalité. Ce qui avait déjà entrainé de nombreux débats au sein du PS.  Elle a en effet, mainte fois exprimée son refus et son opposition face à ce projet de réforme dans la constitution. Elle avait dénoncé un moyen de lutte « dérisoire » face au terrorisme. Mais elle pensait également que cette mesure ne ferait que continuer à creuser des inégalités entres les citoyens.  François Hollande et Christiane Taubira « ont convenu de la nécessité de mettre fin à ses fonctions au moment où le débat sur la révision constitutionnelle s’ouvre à l’Assemblée nationale, aujourd’hui en Commission des Lois », écrit l’Élysée dans un communiqué

Un avenir incertain 

Christiane Taubira pourrait être nommée  au Conseil constitutionnel par Claude Bartolone. Ce soir sur Canal +, sera diffusé un entretien entre l’ancienne ministre et le présentateur, Michel Denisot. Une émission enregistrée ce week end, sauf que Christiane Taubira savait déjà que sa démission serait annoncée ce mercredi.

Valérie Trierweiler, comme beaucoup d’autres, a souhaité rendre hommage à l’ancienne ministre en twittant à son tour :

 

 

 

 

 

 

 

 

Écrit par Rachel Chiss