Christiane Taubira : bilan mitigé

La ministre de la Justice depuis 2012, Christiane Taubira a démissionné  de son poste hier matin.  Après quatre ans au Gouvernement que reste-il de sa politique ? Bilan.

 

Elle s’en est allée en vélo. Christiane Taubira était la ministre favorite des partisans du gouvernement de gauche, arrivé au pouvoir en 2012 après quinze ans de politique de droite. Le 27 janvier 2015, elle quitte son poste de ministre de la Justice, cédant la place à Jean-Jacques Urvoas.

Dernière véritable ministre du Parti Socialiste, Christiane Taubira a ravi tous ses détracteurs de droite ainsi que le premier ministre Manuel Valls. Ce dernier avait des échanges musclés avec l’ex-ministre, concernant récemment la déchéance de nationalité. Christiane Taubira s’opposait fermement à cette décision du Gouvernement.

Madame Taubira a quitté son poste à vélo.

Madame Taubira a quitté son poste à vélo.

 

Entre provocations, racisme et politique

Depuis 2012, Christiane Taubira encaisse. De nombreuses polémiques ont éclaté contre ses origines et sa politique. Les réseaux sociaux ont été le théâtre d’échanges de tweets, notamment avec des hashtags tels que :  “#TaubiraDemission”. Elle avait également fait les frais du racisme gratuit par une ex candidate FN en 2013 qui la comparait par photomontage à un singe. ( A lire aussi : neuf mois ferme pour l’ex candidate FN )

Pourquoi a-telle déchainée autant les foudres ?

Sa politique a été longuement critiquée. Des valeurs importantes et criardes sans vraiment d’exécution font de Christiane Taubira une “idéaliste”. La seule vraie campagne qui est abouti reste le mariage pour tous, légal en France. En novembre 2012, la loi est présentée et elle est définitivement adoptée en mai 2013. C’est la seule victoire concrète de l’ancienne ministre. Tous les autres projets ont été avortés ou reportés : projet sur les droits des mineurs, réformes constitutionnelles du parquet… Selon un sondage 8 français sur 10 avoueraient être satisfaits de la démission de Christiane Taubira. Malgré ses discours contre les amalgames, elle n’a pas su convaincre.

A voir : vidéo BFMTV le départ de Christiane Taubira 

Aurélie Robert

Écrit par Aurelie Robert