Ce qu’il faut savoir de l’actu pour sa pause déj’ 
  • Nouvelle perquisition en court

Les forces de police sont en cours de perquisition chez Olivier Corel. Surnommé « l’émir blanc », de la filière d’Artigat en Ariège, il est directement visé par l’opération de police conduite ce matin. C’est la seconde perquisition administrative opérées dans les milieux djihadistes de l’Ariège mais la première chez Olivier Corel. À 69 ans, il est connu pour être un imam salafiste, mentor présumé de plusieurs djihadistes toulousains, notamment de Mohamed Merah.

 

  • Le juge chez Jawad 

Après avoir fait rire toute la France depuis mercredi dernier, Jawad, l’hébergeur des terroristes, passe devant le juge aujourd’hui. « On m’a demandé de rendre service, j’ai rendu service, je n’étais pas au courant que c’était des terroristes » avait déclaré ce dernier avant d’être placé en garde à vue. L’homme est soupçonné d’avoir fourni un logement de repli au djihadiste belgo-marocain Abdelhamid Abaaoud, chef opérationnel présumé des attaques de Paris, et à un autre assaillant non identifié.

 

  • La Russie touché en plein vol 

Ce mardi matin, l’aviation turque a abattu un Su-24 de l’armée russe. Ce dernier avait violé l’espace aérien Turque près de sa frontière avec la Syrie. L’information a été confirmée par Moscou et le gouvernement de Erdogan. La Russie, déjà très en froid avec la Turquie sur le dossier syrien, tient à prouver que son appareil «se trouvait exclusivement dans l’espace aérien syrien ».

 

  • Hollande le marathonien 

Le marathon politique de François Hollande continu. Après avoir reçu les dirigeants Européen à Paris, le Président s’envole aujourd’hui vers les Etats-Unis. Il sera attendu à Washington par Barack Obama pour préparer une offensive contre Daesh. Dans la continuité, Hollande ira s’entretenir avec Poutine, avant de préparer le Cop 21. Un calendrier surchargé.

  • Platini, c’est fini ?

Le comité d’éthique de la Fifa réclame le bannissement à vie de Platini. Selon Libération, La chambre d’instruction du comité d’éthique de la Fifa, qui s’est emparée du cas de Michel Platini, a préconisé cette très lourde suspension pour l’ancien président de l’UEFA. Déjà mal en point pour la présidence de la Fifa, ce nouveau rebondissement peut être bien plus nuisible pour lui.

 

Antoine Delamare
Yasser Salfiti

Écrit par antoine delamare