Ce qu’il faut retenir du livre de Christiane Taubira

A peine quelques jours après avoir quitté le gouvernement, l’ex-garde des Sceaux fait à nouveau la une des journaux avec la publication de son livre contre la déchéance de la nationalité intitulé « Murmures à la jeunesse ». 

Elle l’a écrit dans le plus grand des secrets. Alors que l’examen du projet de loi constitutionnelle pour la déchéance de la nationalité doit débuter vendredi prochain, le livre est publié aux Editions Philippe Rey et tiré à 40.000 exemplaires. Seul le président François Hollande a pu le lire dès le 22 janvier, alors que Christiane Taubira était encore sa ministre.

 

Elle soutient que la déchéance de la nationalité est « inefficace », et elle en juge les effets « nuls en matière de dissuasion » :

« Un pays doit être capable de se débrouiller avec ses nationaux. Que serait le monde si chaque pays expulsait ses nationaux de naissance considérés comme indésirables ? Faudrait-il imaginer une terre-déchetterie où ils seraient regroupés. »

 

Christiane Taubira s’en prend aussi au Premier ministre Manuel Valls, et exprime son désaccord quant à sa phrase « expliquer le djihadisme, c’est déjà vouloir un peu excuser » :

« Oui, il faut comprendre pour anticiper et aussi pour ramener du sens au monde. Que les cris des tyranneaux de la pensée cessent de tétaniser nos esprits. Sinon, par omission, nous aurons laissé s’installer de nouvelles frustrations grosses d’exaltations macabres, nous aurons arrosé le terreau où poussent ces contentieux passionnels… »

 

Enfin, l’ex Ministre rend hommage à François Hollande, pour qui elle a toujours montré son soutien. Elle rappelle notamment que le Président a eu une attitude exemplaire lors des attentats du 13 novembre. Christiane Taubira montre tout de même des signes d’inquiétudes et d’incertitudes, à un moment, on le rappelle, où elle n’a pas encore tranché sur sa décision de démissionner du gouvernement.

Dans un entretien diffusé sur Canal+ le mercredi 27 janvier, l’ancienne ministre annonçait la publication d’un autre livre s’intitulant « Etre ministre », prévu pour le 9 mars 2016.

 

Koceila Bouaich

Écrit par Koceila Bouaich