Ce qu’il faut retenir de l’actualité à la mi-journée

Amiens: trois détenus s’évadent de la maison d’arrêt

La Radio France Bleu Picardie rapporte une triple évasion à la maison d’arrêt d’Amiens. Les détenus ont scié les barreaux durant la nuit. Les deux hommes originaires de Moldavie et un de Roumanie ont ainsi franchi les fenêtres de leurs cellules puis sont descendus à l’aide de cordages. Ils étaient respectivement incarcérés pour viol, vol aggravé et escroquerie. L’un d’eux attendait son extradition vers son pays natal. Le trio reste introuvables depuis quatre heures.

 

Bucarest: Le Premier ministre démissionne après l’incendie de la discothèque de Bucarest

Le premier ministre roumain Victor Ponta démissionne ce matin suite à l’incendie meurtrier de la discothèque Colectiv Club. Un concert de hard rock, un incendie, 32 morts et des centaines de blessés, c’est le triste bilan d’une corruption roumaine à grande échelle. Les roumains sont descendus dans la rue ce dimanche pour réclamer la démission du gouvernement.La révolte populaire a rassemblé 20 000 personnes criant « Assassins » et « La corruption tue« . Victor Ponta est en effet accusé de détournement de fonds, d’usage de faux et d’avoir fermé les yeux sur les normes de sécurité dans un bon nombre de lieux publics.

 

Karim Benzema impliqué dans l’Affaire Valbuena? 

Ce matin, Karim Benzema a été placé en garde à vue par la police judiciaire de Versailles (Yvelines). L’attaquant français du Real de Madrid serait impliqué dans l’affaire du chantage à la sextape de Mathieu Valbuena. Trois suspects maîtres-chanteurs seraient déjà mis en examen. Ils voulaient extorquer au footballeur 150.000 euros pour la non-diffusion de la vidéo. Valbuena aurait évoqué son problème à son coéquipier Benzema, qui l’aurait poussé à payer. Conseil d’ami ou pression pour payer, c’est ce que l’enquête devra déterminer.

 

Démantèlement d’une cellule terroriste à Madrid
La police espagnole a annoncé avoir démantelé une cellule de trois terroristes à Madrid. Il projetaient de commettre un attentat dans la capitale. Agés de 26 à 29 ans, les trois hommes étaient prêts à commettre des attaques sans viser une communauté en particulier, a assuré le ministre de l’Intérieur Jorge Fernandez Diaz, sur la radio Cadena Ser.

Écrit par clemenceforsans