Ce que l’on sait du meurtre de Kim Jong-Nam

Depuis que le demi-frère du dirigeant nord-coréen Kim Jong-Un a été assassiné à l’aéroport de Kuala Lumpur le 13 février, chaque jour apporte son lot de révélations. IEJNews fait le point sur l’affaire.

  • Pourquoi Kim Jong-Nam était-il une cible ?

Exilé de Corée du Nord depuis 2007, le fils aîné de Kim Jong-il avait échappé à une tentative d’assassinat en 2009 alors qu’il résidait à Macao. Un an plus tard, alors que son demi-frère, l’actuel dirigeant du pays, était pressenti pour remplacer son père, il s’était prononcé contre la transmission héréditaire du pouvoir. De quoi faire de lui un « ennemi » de la famille.

  • La Corée du Nord est-elle vraiment responsable ?

Dans un communiqué diffusé à la télévision nord-coréenne, le président Kim Jong-Un accuse très clairement la Malaisie de négligence tout en affirmant que son pays n’a rien à voir avec cet assassinat. Les deux femmes auteures de l’attaque – une Vietnamienne de 28 ans et une Indonésienne de 25 ans – nient en bloc la tentative de meurtre en affirmant avoir été dupées par deux inconnues qui leur auraient dit qu’elles participaient à une caméra cachée. Une version démentie par Khalid Abu Bakar, le chef de la police malaisienne, qui affirme que les deux femmes savaient parfaitement ce qu’elles faisaient. Après avoir aspergé le visage de Kim Jong-Nam avec un liquide toxique, l’une d’elles aurait ainsi tenu ses mains loin de son visage avant de se diriger vers les toilettes de toute urgence.

  • Où en est l’enquête ?

Les autorités malaisiennes souhaiteraient interroger Hyon Kwang, numéro deux de l’ambassade nord-coréenne à Kuala Lumpur. Selon les dernières informations liées à l’enquête, l’homme serait directement impliqué dans le meurtre. Mais, pour le moment, le gouvernement nord-coréen refuse que Hyon Kwang soit interrogé par la police malaisienne. Cependant, Kuala Lumpur n’exclut pas de recourir à d’autres moyens pour mettre la main sur Hyon Kwang.

Ce meurtre est actuellement la cause d’un imbroglio diplomatique entre la Corée du Nord et la Malaisie. Celle-ci a même rappelé son ambassadeur à Pyongyang.

Hugo Sancet

Écrit par iejpedago