Caricatures antisémites: Alain Soral est de nouveau condamné

Photo: Alain Soral est à nouveau condamné pour incitation à la haine (Crédit : Capture d’écran Youtube ERTV)

Connu pour ses nombreux dérapages qui lui ont valu bon nombre de procès, l’essayiste d’extrême droite Alain Soral a été condamné à six mois de prison avec sursis et 10 000 euros d’amende pour avoir publié des caricatures antisémites sur son site internet.

Le verdict est sans appel, le tribunal correctionnel de Bobigny a condamné, ce jeudi 21 décembre, le polémiste antisémite Alain Soral à six mois de prison avec sursis et 10 000 euros d’amende. La cause ? La publication de caricatures antisémites sur son site internet Egalité et réconciliation perçue comme une incitation à la haine raciale. Le dessinateur de 31 ans et auteur des caricatures  dit « Zéon », Pascal Fernandez de son vrai nom, a été condamné à 3 000 euros d’amande. Les deux hommes étaient absents lors de la décision finale.

L’habitué des tribunaux

Début décembre, Alain Soral avait déjà été condamné pour avoir publié et mis en vente sur son site une affiche jugée négationnistes incitant à la haine envers les juifs. Sur l’un des dessins publiés, on distingue une caisse enregistreuse remplie de billets de banque portant la mention «Shoah Business», ainsi que le chiffre de 6 millions placardé sur la porte d’entrée du camp d’Auschwitz. C’est avec ce dessin que le dessinateur Zéon a remporté la deuxième édition du Concours international de caricature et de dessin.

Face à ses multiples accusations, nombreux sont ceux qui tournent le dos à Alain Soral, comme Facebook qui a préféré fermer la page de l’essayiste et celle de son site Egalité et réconciliation, le mercredi 13 décembre. Frédéric Potier, le délégué interministériel de la lutte contre le racisme, l’antisémitisme et la haine anti-LGBT affirme que «combinée à la suppression des comptes Facebook d’Alain Soral, la décision de ce jeudi témoigne de la cohérence de l’action des pouvoirs publics afin que cesse l’impunité des discours de haine sur internet». Pour rappel, Alain Soral a déjà été condamné à plusieurs reprises, dont deux pour provocation à la haine.

Loreleï Furey

Edité et illustré par Benjamin Teil

Écrit par IEJ3B