Budget 2016 : le volet « recettes » adopté à l’Assemblée

Les députés ont voté la première partie du budget à 277 voix contre 247. La majorité a été confronté à moins d’abstention et  moins de frondeurs que l’an dernier.

La plupart des socialistes, la quasi totalité des radicaux de gauche et une moitié des 18 écologistes ont approuvé cette partie du budget. La droite, le centre et le Front de gauche ont voté contre. Le nombre d’abstention a diminué de 56 à 32 en un an, notamment chez les socialistes et les écologistes.

Manuel Valls avait appelé ce mardi à «  l’esprit de responsabilité » des députés socialistes. Mais 18 frondeurs Ps dont Christian Paul ou l’ancienne ministre Aurélie Filippetti se sont abstenus sur ce budget.

 « Nous refusons de voter le budget. Il ne répond pas à la crise économique, au chômage de masse et aux inégalités des territoires », avait déclaré à l’AFP Christian Paul.

Les anciens ministres Benoît Hamon et Delphine Batho, abstentionnistes il y a un an, n’ont pas pris part au vote. Un député de l’aile gauche, Pouria Amirshahi a voté contre.

A lire aussi : le crépuscule des frondeurs 

Le volet comprend une nouvelle baisse d’impôt sur le revenu de 2 milliards d’euros pour les ménages mais aussi la diminution des prélèvements pour les entreprises qui s’élève à 9 milliards d’euros. Les députés ont commencé ce mardi soir et cela jusqu’à la fin de la semaine, à étudier le projet de budget de la Sécurité sociale. Le financement s’élève à 478 milliards d’euros, contre 375 milliards pour le budget de l’Etat.

A lire aussi : les clefs du budget 2016 

Irina Capron 

Écrit par irina.capron