Borsalino dans la tourmente

Jean-Paul Belmondo et Alain Delon dans Borsalino (1970)

Le chapelier italien Borsalino a été déclaré, mardi 19 décembre, en situation de faillite par le tribunal d’Alexandrie. C’est la fin d’une grande entreprise. 

Alain Delon et Jean-Paul Belmondo avaient frappé l’esprit de la marque avec le film «Borsalino» sortit en 1970. Mais ce ne fut pas les seuls, de Johnny Depp à Robert Redford, les chapeaux de l’italien ont été sur les têtes du tout Hollywood. Mais après 160 ans de bons et loyaux services, l’entreprise s’apprête à mettre la clef sous la porte. C’est le tribunal d’Alexandrie, dans le nord-ouest de l’Italie, qui a déclaré la situation de faillite. Il a aussi nommé deux administrateurs judiciaires. Selon Elio Bricola, du syndicat Uil,  «Les employés sont en colère et inquiets pour leur futur», a-t-il expliqué.

Le chapelier a commencé à voir rouge en 2015, lorsque le patron actionnaire, Mario Marenco, en pleine tourmente d’escroquerie financière estimée à 3,5 milliards d’euros, est arrêté après une cavale de plusieurs mois en Suisse. Il faut donc pour le conseil d’administration trouver un nouveau propriétaire. C’est le fond Haeres Equita qui est choisi en mai 2015 et qui hérite d’un groupe lourdement endetté de 30 millions d’euros. Ce rachat permet tout de même à 120 salariés de conserver leurs postes.

Malheureusement cela n’a pas suffit. Le tribunal d’Alexandrie a rejeté par deux fois des plans de restructuration misant sur le savoir faire ancestral afin de rebooster leurs ventes. Malgré cela, Borsalino compte poursuivre son activité : «Nous continuons nos efforts pour trouver des solutions permettant de préserver cette marque iconique et les intérêts de toutes les parties : le niveau d’emploi, les fournisseurs, les clients, la ville et les institutions d’Alexandrie», a déclaré l’administrateur d’Haeres Equita, Philippe Camperio.

Maël Chaumier

Écrit par IEJ3B

Cet article a 1 commentaire

  1. Jean-Luc

    Voilà où nous mène la mondialisation ! La perte de savoir faire ancestraux et la victoire du grand capital… ф