Bond de popularité sans précédent pour François Hollande

A mi-mandat, François Hollande connaît un regain de popularité. La gestion des attentats perpétrés sur le sol français y serait pour beaucoup selon les derniers sondages.

 

 

« Le pays a changé, le regard qu’il porte sur ma présidence aussi, explique François Hollande au Monde. Une épreuve comme celle-là change également celui qui, au plus haut niveau de l’Etat, a dû l’affronter. »

 

Les chiffres sont tombés. Selon le baromètre Ifop Fiducial pour Paris Match et Sud Radio, près de 40% des Français seraient satisfaits de l’action de l’Exécutif. Une semaine après le succès de la marche organisée en soutien à « Charlie Hebdo », le chef de L’Etat voit sa côte de popularité grimper de 21 points. Du jamais vu sous la Véme République.

La hausse de popularité du président de la République est notamment due à la gestion des attentats et de leurs suites. Près de 60% des personnes interrogées saluent l’action du gouvernement dans la gestion de la crise. Notamment la défense des intérêts de la France à l’étranger.

 

Photo Mathieu Delmestre / Solfé Communications

Photo Mathieu Delmestre / Solfé Communications

Le président de la république jusqu’à présent le plus impopulaire de la Vème République connaît une progression hors norme. Un bond spectaculaire pour un quinquennat. La seule comparaison possible est la remontée de 19 points accomplie par François Mitterrand entre janvier et mars 1991 au moment de la guerre du Golfe.

Alors que l’opinion publique reste sonnée par les attentats, les sondages montrent que la politique économique menée par le gouvernement, même si elle reste à un niveau faible, connaît une embellie auprès des français (+7 points à 24%).

Le chef de l’Etat fait mentir la règle selon laquelle quand un président chute dans les sondages d’opinion il ne remonte jamais.

 

Nils Bernardet 

Écrit par nilsolivier