Bon anniversaire Dodo !

Le quatrième jour d’audience de procès du Carlton, hier, a permis l’audition de Joël Specque et René Kojfer, deux personnages-clés dans le réseau mis en place par Dodo la Saumure. Récit.

Jeudi 5 février. Drôle d’anniversaire pour Dominique Alderweireld, dit « Dodo la Saumure », qui fête aujourd’hui ses 66 ans à la barre du tribunal correctionnel de Lille. Si le bonhomme ne fait son entrée que maintenant dans le procès du « Carlton de Lille », c’est parce que la journée d’hier a permis d’auditionner l’ensemble des « hôteliers » de la place. Parmi les appelés à la barre : Joël Specque, ancien commissaire de la Police Judiciaire de la ville, entendu dans le cadre des écoutes du Carlton ayant précédées l’affaire en elle-même. L’ancien responsable a réfuté la thèse complotiste à l’encontre de Dominique Strauss-Kahn, affirmant n’avoir « jamais entendu parler de Strauss-Kahn (lors des écoutes lancées en juin 2010, ndlr)«  mais l’avoir « entendu dans la presse ensuite », soit après son départ en retraite en octobre 2010. Ces « interceptions de sécurité » avaient pour objectif de contrôler la nature des relations entre Dodo la Saumure et René Kojfer, ancien chargé des relations publiques de l’hôtel.

Ce dernier, également entendu hier après avoir écourté son audition du mardi suite à un malaise, était accusé de « présenter » des jeunes filles à ses amis pour des relations tarifées. Pour lui, « toutes ces personnes sont tombées amoureux…enfin amoureux façon de parler« . Lui-même, pris d’un « coup de coeur » pour une « très jolie » femme de 18 ans,  René Kojfer se voit taclé par le président du tribunal Bernard Lemaire : « Vous tombez souvent amoureux« , et d’enchainer « bah, c’est pas interdit« …

à lire aussi : Carlton, le témoignage bouleversant de Jade

 Théo Denmat

Écrit par theoanthony