Accusé de prise d’illégale d’intérêt, l’ex-conseiller de François Hollande, révèle qu’il a été blanchi par la justice. Dans une longue interview au Parisien, il sort de son silence et accuse sans détour.

Accusé en avril dernier, par Médiapart, de prise illégale d’intérêt durant ses quelques mois à l’Elysée, il a finalement été blanchi. Dans cette enquête, il avait été rémunéré 12 500 euros en 2007 par un laboratoire danois, Lundbeck, alors qu’il travaillait à l’Inspection générale des affaires sociales (IGAS). Une chute brutale puisque 24 heures après ces accusations, Aquilino Morelle démissionnait de l’Elysée. Onze mois plus tard, officiellement blanchi par la justice et la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique,  Morelle revient sur cette affaire qui « a fait pschitt, pschitt et repschitt ». 

A lire : Aquilino Morelle ex-conseiller de Hollande contre attaque

Selon ce proche d’Arnaud Montebourg, il s’agit

« d’une élimination politique » dû à « simple oubli » concernant l’IGAS. Il reconnaît cependant avoir « commis une erreur » qu’il aurait « dû informer (François Hollande) de la courte mission (…) faite auprès d’un laboratoire pharmaceutique« . Aujourd’hui, retourné en poste à l’inspection générale des affaires sociales, il ne pardonne pas ceux qui ont terni son image et qui ont voulu « l’abattre ». Aquilino Morelle affirme avoir été un « adversaire aux yeux du cercle historique des hollandais (en représentant) une politique qui n’était pas la leur.« 

Son livre prévu chez Grasset ne se veut pas revanchard mais plutôt « un livre qui soit utile à ceux qui veulent comprendre pourquoi et comment on en est arrivés là. Utile aux citoyens qui veulent savoir comment sont prises les décisions au sommet de l’Etat. »  Si Aquilino Morelle n’en est pas encore aux pardons, et avoue refuser de croire que le président de la République aurait jouer un rôle prépondérant dans cette histoire « compte tenu de (son) dévouement envers lui » ; il souhaite désormais tourner la page.

 

 

Julie Noyer

Écrit par juliehugo