Bientôt la fin de la politique de l’enfant unique en Chine ?
enfant chinois

L’enfant unique en Chine, bientôt du passé ? source : pixabay.com

Face à sa population vieillissante et au manque de main d’oeuvre, la direction communiste chinoise, lors une réunion du comité central lundi qui durera quatre jours, envisage d’assouplir (encore) le contrôle des naissances d’ici la fin de l’année.

Mise en place en 1979 par Deng Xiaoping pour officiellement lutter contre la surpopulation, la politique de l’enfant unique, appelée en Chine « politique du planning familial » commence-t-elle à prendre petit-à-petit fin ?

Au départ, le contrôle des naissances est très stricte : les couples ne sont autorisés à avoir qu’un seul et unique enfant. Et pour dissuader les foyers qui ont la malheureuse idée de leur faire des frères et/ou des soeurs, les mesures répressives sont très strictes : fortes amendes, privation d’accès aux soins ou à l’éducation pour les enfants né « hors cadre »… Malgré tout, cela n’a pas empêché les familles nombreuses. Les enfants qui officiellement n’existent pas et qui ont grandi caché des autorités sont appelés les «enfants noirs »

Mais cette politique s’est assouplie au fil des ans. Depuis novembre 2013, un deuxième enfant est également autorisé si ses deux parents sont eux-même des enfants uniques ou si un seul des deux enfants a grandi sans fratrie. Aujourd’hui le parti pourrait même envisager d’enregistrer les enfants noirs pour les scolariser. Un signe que cette politique est en train de prendre un tournant pour (peut être) disparaître un jour…

Depuis cinq ans, le taux de fécondité a légèrement augmenté :

Antoine Gibert

Écrit par antoine.gibert