Bientôt des portiques de sécurité dans les gares françaises ?

Avec la vague d’attentat que connaît la France depuis le début de l’année, la sécurité dans les transports inquiète la population et les politiques. En août dernier, après l’attentat raté dans le Thalys, la ministre de tutelle des Transports, Ségolène Royal proposait l’installation des portiques de sécurité dans les gares françaises. Suite aux évènements survenus vendredi dernier à Paris, le débat est à nouveau au coeur de l’actualité…

 

Prendre son train rimera-il désormais aux longues heures d’attentes et aux contrôles interminables aux portiques de sécurité semblables à ceux dans les aéroports ? Pour Ségolène Royal, c’est en tout cas une nécessité.

Mardi, quatre jours après les terribles attentats perpétrés à Paris, la ministre est revenue sur son projet au micro d’Itélé.  »Toutes les lignes internationales doivent être couvertes, et tous les TGV (…) Des portiques doivent être posés, avec le contrôle des sacs en particulier, plus le passage des gens dans les portiques » assure Ségolène Royal. Ce mercredi, sur France 2, la ministre allait même plus loin en annonçant qu’une gare parisienne sera très rapidement choisie pour expérimenter ces portiques de sécurité.

A lire : Thalys: Ségolène Royal pour des portiques de sécurité pour les trains transfrontaliers

De telles mesures sont t-elles possible à mettre en oeuvre ? Certains experts sont dubitatifs tant l’influence dans les gares est importante. Rien que dans la Gare du Nord, on dénombre 190 millions de passager par an. A la demande de Bernard Cazeneuve, ministre de l’Intérieur, un groupe d’expert a été constitué par la SNCF et devrait rendre son avis d’ici la fin de l’année.

La sécurité dans les transports est d’autant plus préoccupante que la RATP serait l’entreprise employant le plus de « ficher S »…

A lire : Inquiétante montée religieuse à la RATP

 Alix Dauge

Écrit par Alix Dauge