Biathlon : un weekend de folie pour Martin Fourcade

Martin Fourcade s’est imposé à domicile lors de la mass start du Grand-Bornand. (Crédit photo : Capture d’écran L’équipe)

Surclassé par son rival Boe Johannes lors des épreuves de vendredi et samedi, Martin Fourcade a remporté dimanche la Mass Start. Retour sur un week-end contrasté pour le Pyrénéen.

Vendredi commençait la Coupe du Monde de Biathlon au Grand Bornand (Haute Savoie). Sextuple vainqueur du Globe de cristal, Martin Fourcade était bel et bien le favori de la compétition mais est tombé d’entrée sur un Johannes Boe impérial. Le Norvégien, numéro 2 mondial, n’a laissé aucune place aux autres biathlètes. Une prestation impressionnante aux tirs (10/10) et une rapidité connue de tous ont permis au Norvégien de gagner cette première épreuve de sprint du Globe de Cristal vendredi avec un temps de 21’32 »5. Martin Fourcade, tenant du titre, a fini deuxième (+20’9). Malgré un sans faute aux tirs, le Français a pris plus de temps pour tirer, ce qui lui a surement coûté la victoire au vu de la prestation de Johannes sur les skis. A noter : la belle troisième place du Français Antonin Guigonnat, coiffant l’Allemand Simon Schempp au dernier moment. Lucide après la course, Martin Fourcade a concédé sa défaite : « Boe est simplement un peu meilleur en ce moment » a-t-il déclaré au micro de l’Equipe 21.

Johannes poursuivi, mais jamais inquiété

La poursuite (12,5 km, les participants partant les uns après les autres selon leurs temps de la veille lors du sprint) avait lieu samedi. C’est donc le Norvégien de 24 ans qui est parti en premier suite à sa victoire lors du sprint. Une avance de 21 secondes qui fera l’affaire pour Johannes. Toujours impeccable aux tirs avec un énorme 20/20, le Norvégien a largement dominé les débats avec un Martin Fourcade légèrement fébrile, auteur de 2 fautes (synonyme de 2 tours de pénalité), qui l’ont empêché de rattraper celui que l’on considère comme le meilleur actuellement. Le Français, moins rapide sur les skis, avait presque 40 secondes de retard après les deux premiers tirs. Lors du dernier tir debout, Martin Fourcade aurait même pu perdre sa deuxième place, suivi de très près par le Russe Shipulin qui a finalement manqué lui aussi la cible au dernier moment. Une seconde place qui conforte quand même Martin Fourcade à la première place mondiale. Le classement final à l’issue de la saison retranchera les deux plus mauvais résultats de chaque biathlète. Un système qui heureusement n’est pas fait d’office sinon le Norvégien Johannes se verrait prendre la première place du classement général occupé par notre Français.

Fourcade contre attaque

Dimanche, la Mass Start (course de 15 km où tout les participants partent en même temps) sonnait la fin de la Coupe du Monde au Grand Bornand. Après deux deuxièmes places, Martin Fourcade avait à coeur de montrer qu’il est encore le patron mondial du Biathlon. Très attendu par le public, le Français a montré à tout le monde qu’il n’était pas le leader du classement général pour rien. Incroyable aux tirs avec un 20/20, il a pris ses distances avec Johannes qui, après deux jours parfaits, a raté la cible à deux reprises. Mais il fallait faire attention au Norvégien. Très rapide sur les skis, le rival du Français finira deuxième à seulement 3″9 de Fourcade. Un Martin Fourcade patient et observateur qui n’a pas hésité à laisser Shipulin et l’Allemand Erik Lesser passer devant lui pour réussir tous ses tirs, avant de reprendre la tête de la course. Une stratégie qui s’est avérée payante puisque le Français remporte la Mass Start en 36.30.3. Après sa course, il s’est exprimé au micro de l’Équipe 21 :« C’était assez incroyable. J’ai profité et savouré. C’était une course très dure, mais pleine. Il fallait prendre la course en main, jouer, et surtout ne pas regarder derrière. J’ai réussi à le faire. Je me suis servi des encouragements du public. Au final c’était beaucoup d’émotion ». Cette victoire permet au Français de rester leader au classement général avec 432 points, suivi de près par Johannes Boe, deuxième avec 421 points.

Hugo Sancet.

Écrit par IEJ3B