Paris Match révèle le départ du directeur de la danse de l’Opéra de Paris qui avait succédé à Brigitte Lefèvre. Une conférence de presse se tiendra ce jeudi à 15h pour évoquer « l’avenir à court terme de l’opéra ».

Le danseur étoile du NYC ballet, disciple de Balanchine conquiert l’héritage du Roi-Soleil en Novembre 2014. Un nouveau souffle libertaire émane de ce jeune trentenaire perfectionniste qui se donne pour mission d’amener à l’excellence les danseurs tout en respectant leurs corps.

« On leur a tellement dit qu’ils étaient les meilleurs du monde. Mon but c’est de les rendre excellents pour de vrai. » explique-t-il.

Surnommé le « nuage en pantalon », le protégé de Jerome Robbins et Barychnikov, mari de l’actrice Natalie Portman puise sa richesse de mouvement dans de multiples influences. Une danse aux sonorités africaines commence par rythmer sa vie. Sa mère est professeure de danse à Dakkar et lui donne goût à cet art en lui faisant découvrir un studio pour la première fois dès ses quatre mois. Il vit ensuite à Bordeaux jusqu’à sa seizième année. A cinq ans, il interprète sa première chorégraphie et choisi “La mort du cygne”. Ces influences et son nom amorcent la suite de sa carrière.

« Même sans être lacanien, comment ne pas chercher dans mon nom l’indice d’un déterminisme qui aurait orienté ma carrière ? ! Je ne suis pas le seul que cela fasse sourire : mon père courait le décathlon, et ma mère enseignait la danse. Chez nous, tout est dans les pieds… et aussi, je l’espère, un peu dans la tête. »

Avide de nouvelles expériences, il se lance dans le cinéma, à l’image du chorégraphe au répertoire de l’Opéra, Jerome Robbins. Le documentaire Relève retrace l’histoire du principal dancer au New York City Ballet quittant son monde hérité de Broadway et Trisha Brown pour en découvrir un nouveau, celui de l’Opéra de Paris.

Ce départ semble précipité. Benjamin Millepied doit présenter la programmation 2016-2017 du ballet le 10 février et, ce vendredi, sa nouvelle création la Nuit s’achève, sur l’Appassionata de Beethoven.

Céline Nourrisson

Écrit par Celine Nourrisson