BCE : la notice

Depuis hier soir, des manifestations « anti-austérité » ravagent l’inauguration de la Banque Centrale Européenne (BCE) à Francfort. Organisée par le collectif anticapitaliste Blockupy, la manifestation prévoit 10 000 participants. Entre jets de pierres, voitures brulées et poubelles incendiées, l’occasion de revenir sur le rôle et le fonctionnement de la BCE. 

1210226606_premiers_incidents_a_francfort_au_jour_de_lina

Le nouveau siège de la BCE est placé sous haute surveillance crédit : AFP

 

  • L’INSTITUTION MONETAIRE DE L’UNION EUROPEENNE 

C’est la BCE qui définit et met en oeuvre la politique monétaire. En clair, elle met en place l’euro comme monnaie unique et commune. Son rôle principal reste toutefois de maintenir le pouvoir d’achat et, la stabilité des prix dans la zone euro. Les syndicats et partis de gauche qui manifestent aujourd’hui dénoncent cette politique qu’ils considèrent austère envers des pays comme la Grèce.

  • SURVEILLANCE

La BCE surveille les institutions et les marchés financiers. En effet, elle travaille avec les banques centrales des 28 états membres de l’UE et plus précisément en collaboration avec les 19 pays qui ont adopté l’euro. C’est un espace de coopération appelé « l’eurosystème« .

L’objectif est le même, maintenir la stabilité des prix et promouvoir l’intégration du pouvoir de l’euro dans le monde.

Le parti de gauche radical Syriza, les représentants d’Attac et les syndicats ciblent principalement la BCE mais également le gouvernement allemand, l’Union Européenne et le FMI.

« Nous avons bien plus besoin d’Athènes et bien moins de Berlin » clamait hier Werner Ratz, membre du mouvement Attac. 

Des policiers sont mobilisés en cas de débordement, la cérémonie d’inauguration aura bien lieu, mais les protagonistes des révoltes espèrent que cette journée incitera les pays européens à entrer en résistance.

 

Mathilde Lopes

Écrit par amb