Barbie : la célèbre poupée ne fait plus recette

Le leader mondial du jouet a annoncé le départ de son patron, après la publication de résultats catastrophiques.

Barbie - copyright : flickr

Barbie – copyright : flickr

« Plastique is (not) fantastic ». Le monde de l’entreprise Barbie est incontestablement moins optimiste que la chanson d’« Aqua » qui avait été consacrée à la célèbre poupée. Suite à la publication de résultats catastrophiques, lundi 6 janvier, le patron du leader mondial du jouet Bryan Stockton, été poussé vers la sortie. Sur les trois derniers mois de 2014, le bénéfice net de la société s’est effondré de 59% à un peu moins de 150 millions de dollars (133 000 millions d’euros), tandis que le chiffre d’affaires reculait de 6% à 2 milliards de dollars. Des contre-performances qui se sont traduites par une sévère sanction en Bourse.

Symbole de ce déclin, la fameuse poupée Barbie représente encore 15% du chiffre d’affaires du groupe. Présente depuis cinq décennies dans les rayons, la poupée n’a certes pas pris une ride, mais fait aujourd’hui sa crise de la cinquantaine.

Pour redresser le tir, le patron a aussi rappellé comme responsable des marques Richard Dickson, qui avait fait les beaux jours de Barbie il y a quelques années. Ce dernier fait partie des favoris pour lui succéder. En attendant, Christophe Sinclair, 64 ans, administrateur du groupe depuis 1996, occupera l’intérim et dirigera le processus de recrutement.

Jessy Bourillon

Écrit par cabouko