Ballon d’or 2016 : l’année (quasi) parfaite de Cristiano Ronaldo

Ronaldo a rendez-vous avec l’Or ce lundi 12 décembre. Le Portugais est le grand favori du Ballon d’Or France Football et conclut avec brio son année 2016, seulement entachée par l’affaire Football Leaks.

Cristiano Ronaldo a longtemps attendu ce jour et il est enfin arrivé. Le joueur du Real Madrid va, sauf énorme surprise, remporter son quatrième Ballon d’Or devant son plus grand rival Lionel Messi. L’Argentin, qui en comptabilise cinq, a déjà dépassé Platini, Cruyff et Van Basten. Ce lundi soir, CR7 va dépasser ces légendes à son tour.

Le galactique devancerait donc le Français Antoine Griezmann, également sur le podium. Un troisième trophée dont Ronaldo va priver le joueur de l’Atletico Madrid, après la Ligue des Champions et l’Euro.

Vers un quatrième trophée 

Vainqueur du Ballon d’Or en 2008, le jeune Cristiano de Manchester, coaché par Sir Alex Ferguson, remportait son deuxième en 2013 avant d’en remporter un troisième, un an plus tard, lors de l’édition 2014. Cela fait 11 ans maintenant CR7 est nominé pour recevoir la prestigieuse récompense individuelle.

Son nouveau mentor, Zinedine Zidane, voit en lui « le meilleur joueur du monde ».

Le meilleur buteur de la LDC (96 buts) a sauvé son équipe face à Wolfsburg et a nomment participé à la grande remontada du Real Madrid.

https://twitter.com/MADRIDBANJAR/status/768498900114157568

Cette année tout a souri à l’enfant chéri de Madère avec son club et la Undecima remportée. Mais c’est surtout avec sa sélection nationale que Ronaldo a fait la différence.

Sa plus belle saison

« C’est le titre qui manquait à ma carrière », lâchait un CR7 plus que jamais capitaine du Portugal dans les vestiaires du Stade de France, le 9 juillet 2016.

En remportant l’Euro 2016 à 31 ans, le Portugais a mis fin à toute discussion autour du Ballon d’Or 2016. Il restera aux yeux de sa nation, le symbole d’une génération dorée qui a enfin ramené un titre. Car avant lui, ni Figo (Ballon d’Or 2000), ni Eusebio (premier Ballon d’Or noir) en 1965 n’ont réussi. Mais Ronaldo l’a fait.

Avec ses 51 buts en 55 matches, et ses 3 trophées, Ronaldo est sur le point d’achever l’année 2016 en beauté.

Le public aura toutefois un peu de mal à oublier les récentes révélations de Football Leaks. Le « Wikileaks du football » a révélé que la star madrilène aurait caché 150 millions d’euros dans des paradis fiscaux. De quoi écorner l’année parfaite du joueur sur les terrains. Mais CR7 reste serein. « Qui ne doit rien, ne craint rien », a assuré le joueur.

Bruno Moutinho

 

 

 

 

 

Écrit par iejpedago