Auschwitz : 70ème commémoration de la libération

Hier, plusieurs chefs d’états se sont rassemblés à Auschwitz pour la commémoration des 70 ans de libération. Retour sur les déclarations des rescapés nonagénaires.

Près de 300 anciens détenus étaient présents pour rappeler la mémoire des victimes. Une ancienne déténu Alina Dabrowska, âgé de 80 ans, a souhaité rendre hommage à tous les survivants de l’holocauste (53 000 personnes) et espère qu’une guerre comme celle-ci n’aura pas plus jamais lieu. Le discours commun des rescapés est « plus jamais ça ». Voici une déclaration vidéo d’un réfugier :

D’autres ex-détenus se sont exprimés sur les horreurs dans ce camp de concentration aujourd’hui devenu un musée. De son côté, François Hollande a annoncé mardi un « plan global de la lutte contre le racisme » lors de son discours prononcé à Paris au mémorial de la Shoah.

Plusieurs chefs d’états se sont rassemblés à la commémoration avec François Hollande, qui s’est déplacé pour la première en fois en Pologne, le président allemand Joachim Gauck et ukrainien Petro Porochenko. Le secrétaire américain au Trésor Jack Lew, ainsi que les familles royales belge et néerlandaise ont également assisté à la cérémonie. A noter l’absence du président russe Vladimir Poutine.

Auschwitch ou l’autre nom de l’horreur

C’est dans ce camp qu’a été exterminé près d’un millions de personnes entre  1942 et 1945 dont 960 000 juifs, 70 000 polonais, 21 000 tsiganes et 15 000 soviétiques.

 Mathias Galliez

Écrit par malus