Audiences radio : Europe 1 distancé, France Inter et RTL jubilent

Les audiences de cette rentrée radio sont enfin là. Médiamétrie a publié jeudi dernier, la tendance de l’audimat sur la période septembre-octobre 2017. Une occasion de faire le point sur les ajustements prévus pour cette rentrée, qui pour certains, ne semblent pas avoir convaincu l’hexagone.  

Suite à la publication de Médiamétrie, nous connaissons enfin les audiences radio qui ont rythmé la période septembre-octobre 2017. Fidèle au poste, RTL conserve sa place de leader sur le podium, et enregistre même un record historique avec 12% d’audiences cumulées ! Soit 6,5 millions de français branchés à la première radio de France. Le Petit Matin de Julien Sellier et la matinale d’Yves Calvi  observent une hausse, ainsi que les nouveaux rendez-vous de la rentrée, notamment la revue de presse d’Amandine Bégot ou les Inattendus de Cyprien Cini. Pour l’équipe de RTL, la vague de la rentrée n’a fait que distancer ses concurrents.

 

Deuxième du classement, la radio France Inter se glisse derrière son concurrent avec 11,1% d’audiences cumulées et une matinale avec Léa Salamé et Nicolas Demorand qui bat tous les records, puisque Marc Fauvelle est l’homme le plus écouté de France à 8h avec plus de 2 millions d’auditeurs. France Inter enregistre également un score record sur le numérique, cumulant 19,7 millions d’auditeurs sur les plateformes connectées. La directrice de France Inter, Laurence Bloch, a déclaré à Pure Médias qu’elle était « extrêmement contente et extrêmement fière de l’équipe France Inter, surtout au coeur de ce mercato sauvage ».

 

Une matinale composée de Léa Salamé et Nicolas Demorand, qui rassemble 3,8 millions d’auditeurs sur la période septembre-octobre 2017, qui fait d’elle la première matinale de France. 

 

Concernant le bas du classement, Europe 1 ne parvient pas à convaincre ses auditeurs, et perd un million de fidèles depuis la rentrée 2016. Elle affiche son plus faible tôt d’audimat depuis sa création, malgré le transfert de son  » anchorman » (traduire par le chef d’orchestre de la matinale) Patrick Cohen, leader matinalier depuis de nombreuses années. Le chamboulement de la grille, ainsi que le remaniement de son équipe a davantage perdu ses abonnés, plutôt que de les fidéliser. 

Ces mauvais scores ont même inspiré une chronique de Matthieu Noël, «  Notre patron Frédéric Schlesinger, après avoir dissous 17 Lexomil dans son café, a traversé la rédaction avec le même regard que Napoléon devant Moscou en flammes  », préférant accueillir ces chiffres avec philosophie. 

Pour les auditeurs, celui qu’on appelle  » Pat’Co » dans les couloirs de France Inter, n’a pas su convaincre le public d’Europe 1. Après avoir changé 90% de la grille, la matinale promettait un effet « rentrée » qui n’a pas eu lieu, et accuse l’antipathie de l’audimat face à Patrick Cohen et ses orientations politiques trop présentes. La twittosphère ne mâche pas ses mots. 

Les radios thématiques ou musicales quant à elles, progressent dans leur ensemble. Pour la première du classement, NRJ, l’audience recule légèrement à 10,7 % d’audience cumulée, avec derrière elle Virgin Radio qui cumule 4,8% d’audience cumulée, un score qui reste stable depuis l’année dernière. 

Stacie Arena 

 

Écrit par Caroline Boudet

Laisser un commentaire