Attentats de Paris: la riposte française
La France réagit aux attentats de Paris en bombardant massivement Raqqa et les points stratégiques de Daech. © wikipédia

La France réagit aux attentats de Paris en bombardant massivement Raqqa et les points stratégiques de Daech.         © wikipédia

De nouvelles frappes françaises ont visé de manière intensive la Syrie. Au lendemain des attentats de Paris qui ont fait 129 morts, 12 avions français, dont 10 chasseurs, ont largué 20 bombes sur des cibles à Raqqa, fief de Daech.

Le premier objectif situé à six kilomètres au sud de Raqqa, a été frappé par deux Mirage 2000. Il est utilisé par l’organisation terroriste comme

« poste de commandement, centre de recrutement jihadiste et dépôt d’armes et de munitions ».« L’objectif est nécessaire au fonctionnement de Daech et l’un des lieux à partir duquel des attaques contre notre pays sont susceptibles d’être organisées », a indiqué le ministère de la Défense dans un communiqué le dimanche 15 novembre.

Le deuxième objectif qui était un site industriel inachevé et qui abritait « un camp d’entraînement terroriste et des cellules de recrutement »a mobilisé six appareils – quatre Rafale et deux Mirage.

A lire aussi: Les bombardements en Syrie

Les avions ont aussi détruit 116 camions-citernes utilisés par le groupe Daech dans l’est de la Syrie, a affirmé le Pentagone. Ces véhicules ont été détruit près de Boukamal, dans un parc de stationnement aux mains des terroristes à la frontière avec l’Irak, où les camions attendent de remplir leur réservoir. « Ce n’est pas la première fois que des camions-citernes sont attaqués, mais c’est la première fois qu’il y en a autant qui sont touchés », a précisé un porte-parole de la coalition. Ces opérations ont été mené en coordination avec les forces américaines, membre comme Paris de la coalition internationale qui frappe Daech depuis un an.

Eléonore M’Bra Koffi 

Untitled Infographic

Écrit par eleonore.mbrakoffi