Attentats de janvier : le CSA condamne les chaînes d’information

Le CSA a adressé des mises en demeure à 21 médias pour « manquements graves » dans leur couverture des attentats des 7 et 9 janvier. Certaines rédactions se sont vues reprocher de diffuser des informations sensibles, et empêchant le bon travail des enquêteurs.

Peu avant midi, le 7 janvier, la quasi totalité des médias français découvrait la tuerie de Charlie Hebdo. Premier attentat d’une telle ampleur commis sur le territoire depuis 1995, c’est aussi la première fois que les médias ont l’occasion de couvrir une traque en direct et en continu.

A lire aussi : Chaînes d’infos sanctionnées par le CSA: pourquoi les dérapages sont inévitables

Deux jours après, le vendredi 9 janvier, le CSA publiait une note invitant « télévisions et radios à agir avec discernement, pour assurer la sécurité de leurs équipes et permettre aux forces de l’ordre de remplir leur mission ».

Ce n’est pas la première fois qu’un attentat touche le territoire français. Mais dans l’opposition constante entre qualité de l’information et course au scoop, le contexte a exacerbé les contradictions du travail journalistique, face à un cadre totalement neuf, celui de l’information en continu.

A lire aussi : Attentats : 4 questions sur une couverture médiatique hors normes

L’impossible synergie entre médias et travail de police

Identification des frères Kouachi, diffusion d’informations sur des otages cachés à Vincennes et Dammartin-en-Goële, diffusion en direct de l’assaut sur l’imprimerie… Les reproches sont nombreux. Et posent la question de la pertinence de la couverture des médias alors que les terroristes, comme tout le monde, regardent les infos.

A lire aussi : Cette députée de Paris attaque BFM-TV pour son traitement des attentats

Pour l’heure, la leçon semble apprise. Le CSA, par ses mises en demeure, incite les médias à mieux filtrer et diffuser ce type d’informations. Ces sanctions devraient pousser les journalistes à remettre en question leur rôle de garants d’une information juste, précise et surtout, responsable.

 

Marie Rolin

 

 

Écrit par rokiamarie