Attentats à Paris : où en est l’enquête ?

Quatre jours après les attentats de Paris, l’enquête se poursuit. Pour le moment, cinq kamikazes ont été identifiés. L’assaut qui a eu lieu à Saint-Denis ce matin a notamment permit l’interpellation de 5 nouveaux suspects.

Cinq terroristes ont été identifiés par les enquêteurs. Il s’agit de Samy Amimour (28 ans), Omar Ismaïl Mostefaï (29 ans), Bilal Hadfi (20 ans), Brahim Abdeslam (31 ans) et Salah Abdeslam, son frère.

 

Les suspects en cavale. Salah Abdeslam est toujours activement recherché par les forces de l’ordre dans toute l’Europe. L’homme est le titulaire du contrat de location de la Polo qui a servi à conduire les kamikazes au Bataclan. Celui-ci aurait fui en Belgique. Un sixième homme âgé de 25 ans, Ahmad al-Mohammad, serait toujours en fuite et né dans le nord de la Syrie. Ces informations ont été trouvées sur son passeport, récupéré à côté de lui au Stade de France. La justice cherche encore à prouver la véracité de cette pièce d’identité.

A lire également : Ce qu’il faut retenir de l’actualité à 10h

L’homme à l’origine des attentats. Le cerveau des opérations s’appellerait Abdelhamid Abaaoud. Ce ressortissant belge âgé de 28 ans était déjà impliqué dans plusieurs enquêtes. Il serait à l’origine de l’attentat raté de Villejuif qui visait une église, le 19 avril 2015. Il aurait notamment été impliqué dans une attaque, aussi évitée, contre une salle de concert ainsi que celle du Thalys. L’islamiste avait déjà fait scandale lorsqu’il avait amené son petit frère Younès (13 ans) en Syrie. Salah Abdeslam ainsi que son frère Brahim connaissaient Abaaoud. Ils apparaissent tous les trois dans des dossiers criminels de droit commun en Belgique pour braquages. Cinq jours après les attentats, un assaut de grande ampleur a lieu dans un appartement Saint-Denis. Celui-ci viserait Abdelhamid Abaaoud. Lors de cette assaut, deux terroristes sont morts et une femme a activé sa ceinture explosive. Un suspect est encore retranché.

A lire également : EN DIRECT – Assaut à Saint-Denis : 2 morts et 5 gardes à vue

Les enquêteurs sont toujours à la recherche d’un homme qui se trouvait dans la Seat noire. La voiture a permit l’attaque des terrasses de bars et de restaurants. C’est après le visionnage précis des images de vidéosurveillance que les enquêteurs ont confirmé « avec certitude » qu’il y avait trois hommes à bord de la Seat : Brahim Abdeslam, son frère Salah et le troisième homme non identifié.

Les gardes à vue. Trois personnes ont été interpellées lors de l’assaut à Saint-Denis ce matin. Deux autres suspects ont été retrouvés à proximité de l’appartement. Ils sont actuellement en garde à vue.

Le bilan. 117 des 129 personnes ayant perdu la vie dans ces attentats ont été identifiées. L’attaque a notamment causé 352 blessés. Trois blessés graves sont décédés il y a quelques jours.

A lire également : Attentats de Paris, les intox à ne pas suivre

Écrit par julie.breon