Attentat en Grèce : la Cour de justice d’Athènes visée

Un engin explose devant un tribunal d’Athènes sans faire de victime. Crédit photo: Capture écran Google Maps 

Un engin explosif a été déposé ce vendredi devant la Cour de justice d’Athènes. Aucune victime n’est à déplorer. 

Les suspects seraient venus déposer l’engin explosif caché dans un sac, avant de repartir en moto a indiqué l’un des vigiles du Palais de Justice d’Athènes. L’explosion a soufflé les vitres de la façade du bâtiment. L’explosion s’est produite tard dans la nuit, à 1h25 du matin et n’a donc pas fait de blessés. L’attentat n’est toujours pas revendiqué. Il survient à un moment de vives protestations contre une loi qui a renforcé la répression contre les personnes, qui tentent de s’opposer à des ventes forcées de biens immobiliers appartenant à des Grecs endettés.

Les souvenirs d’Eurobanque remontent

Selon les premières informations données par la police, l’attentat est similaire à celui revendiqué en mai 2017 contre Eurobanque par le groupe extrémiste «Groupe des combattants populaires». Actif depuis 2013, ils avaient déjà revendiqué des tirs à la kalachnikov contre le siège du parti de droite de la Nouvelle Démocratie, des tirs contre la résidence de l’Ambassadeur de l’Allemagne en décembre 2013 et contre l’Ambassade israélienne en décembre 2014.

Maël Chaumier

Edité par Alexis Goudlijian

Illustré par Noa Bettan

Écrit par IEJ3B