Attentat de la rue des Rosiers : 3 suspects enfin identifiés

Après plus de trois décennies d’enquêtes, trois hommes suspectés d’être à l’origine de l’attentat meurtrier de la rue des rosiers d’août 1982 ont été identifiés. Ils ont été localisés en Norvège, en Cisjordanie et en Jordanie .

C’est grâce à  des témoignage anonymes ainsi que le travail continu de la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) que l’identification de trois hommes a été possible. Le 20 février dernier le juge anti terroriste Marc Trévidic lance des mandats d’arrêts internationaux contre 3 suspects. Ils sont identifiés comme d’ancien membres du groupe d’Abou Nidal, qui avait commis plusieurs attentats entre 1970 et 1980. Les trois individus ont repris une vie normale et vivent dans trois pays différents. L’affaire n’est pas finie puisqu’un mandat d’arrêt international n’implique ni une arrestation imminente ni une extradition des suspects mais c’est malgré tout un début de soulagement pour les familles des victimes.

Les familles des victimes de l’attentat entrevoient une lueur d’espoir. Leur cauchemar a commencé le 9 aout 1982, lorsqu’une fusillade éclate dans le restaurant Jo Goldenberg, dans le 4 ème arrondissement de Paris. L’attentat fait six morts et 22 blessés. Aucune organisation n’avait revendiqué l’attentat à l’époque mais les services de police et de renseignement ont très vite soupçonné le Fatah, Conseil Révolutionnaire d’Abou Nidal et groupe dissident de l’organisation de Libération de la Palestine (OLP).

                  Dalia El Tayeb

Écrit par msd