Attaque à Tunis : Hollande exprime son soutien au peuple tunisien

Au moins 20 morts dont deux français, parmi les 18 touristes étrangers, ont été tués dans l’attentat du Musée Bardo à Tunis ce mercredi 18 mars. Le Chef d’Etat et Nicolas Sarkozy ont exprimé leur douleur et leur soutien.

Le bilan est lourd ! L’attaque menée par des hommes armés contre le musée tunisien est la première attaque meurtrière visant des touristes étrangers depuis la révolution de Jasmin (2010-2011). Alors que la confusion règne encore dans la capitale Tunisienne, le couple exécutif français, accompagné de ses têtes politiques, ont tenu à faire part de leur solidarité.

« Chaque fois qu’un crime terroriste est commis, où que ce soit, nous sommes tous concernés. Nous sommes, quand il s’agit de vies humaines, effroyablement touchés par la machine terroriste. Nous avons eu ces événements douloureux en France au mois de janvier. C’est vrai aujourd’hui à Tunis comme cela l’a été à Copenhague, nous sommes tous concernés », a déclaré François Hollande.

Le président de l’UMP, Nicolas Sarkozy dénonce la lâcheté des terroristes : « La barbarie terroriste a encore frappé, lâche, odieuse ? A ces femmes et à ces hommes, pour la plupart des touristes curieux du monde et des hommes qui venaient s’enrichir de la culture de l’autre et admirer ce que l’humanité peut faire de plus beau, les terroristes n’avaient à opposer que leur cruauté, leur lâcheté, leur mépris de la vie humaine ».

Dans cette épreuve douloureuse qui rappel les événements de janvier à Paris, le terrorisme touche aujourd’hui la Tunisie, exemple de paix et de stabilité de la démocratie. Pour le ministre des affaires étrangères, Laurent Fabius, cette attaque n’est pas un hasard.

 

Le gouvernement tunisien a fourni les premières informations sur l’identité des tueurs, promettant de « combattre sans pitié » le terrorisme. Un suspect a été arrêté.

Laura Bartoux 

Écrit par arianelaura