Assassinat de JFK : Trump repousse la publication de plus 200 archives

Si 2.891 dossiers concernant l’assassinat de John Fitzgerald Kennedy ont été divulgué ce jeudi, Donald Trump a néanmoins accordé six mois aux services de renseignement pour étudier 209 documents restants.

Six mois pour censurer les informations trop sensibles ? « Je n’ai pas eu d’autre choix que d’accepter ce délai plutôt que de risquer un préjudice potentiellement irréversible pour la sécurité de notre nation. » Par ces mots, Donald Trump a prouvé une fois de plus à quel point le traumatisme de l’assassinat de John Fitzgerald Kennedy reste encore et toujours une plaie ouverte.

Ce jeudi 26 octobre, dans un communiqué, les archives américaines ont divulgué plus de 2.800 documents liés à l’attentat mené par Lee Oswlad contre le président John F. Kennedy, le 22 novembre 1963 à Dallas.

Cependant, Donald Trump a donné 6 mois aux services de renseignement pour traiter les dossiers dits les « plus sensibles », ce qui n’a évidemment rien d’anodin.

Un texte de 1992 prévoyait en effet que toutes les archives devaient être rendues publiques au maximum 25 ans après sa publication, soit le 26 octobre 2017 au plus tard.

Mais, il spécifiait ensuite que certains documents pouvaient être encore gardés secrets s’ils se révélaient « préjudiciables à la défense militaire, aux opérations de renseignement, à l’application de la loi ou à la conduite des relations étrangères ». C’est donc sur ce point que Washington a réussi à gagner du temps.

Une annonce qui suscite évidemment les soupçons des partisans de la théorie du complot….

Paul Lauterbach

Écrit par IEJ3A

Laisser un commentaire