Arabie Saoudite: Starbucks interdit son accès aux femmes

Coup dur pour la multinationale, qui devient l’objet d’un appel au boycott après que sa succursale de Ryad aie interdit son accès aux femmes. 

Tout a commencé avec une photo publiée sur Twitter par une cliente de la célèbre multinationale. On y voit une affichette placardée à l’entrée du café traduite en anglais et arabe indiquant «Prière de ne pas entrer si vous êtes une femme. Envoyez votre chauffeur pour commander». En effet, en Arabite Saoudite, les femmes n’ont pas le droit de conduire, et un homme est donc nécessaire pour se déplacer en voiture.

Selon les médias, cette interdiction interviendrait à la suite de l’effondrement d’un muret séparant d’ordinaire les hommes et les femmes à l’intérieur même du bâtiment.

Extrait du communiqué de presse de Starbucks «Starbucks en Arabie Saoudite adhère aux coutumes locales en offrant des entrées séparées pour les familles et les personnes seules. Tous nos cafés offrent le même service et les mêmes menus aux hommes, aux femmes et aux familles. Nous travaillons le plus vite possible à la réfection de notre café dans le quartier de Jarir afin de pouvoir accueillir nos clients conformément aux traditions locales».

Extrait du communiqué de presse de Starbucks «Starbucks en Arabie Saoudite adhère aux coutumes locales en offrant des entrées séparées pour les familles et les personnes seules. Tous nos cafés offrent le même service et les mêmes menus aux hommes, aux femmes et aux familles. Nous travaillons le plus vite possible à la réfection de notre café dans le quartier de Jarir afin de pouvoir accueillir nos clients conformément aux traditions locales».

La réputation de Starbucks mise à mal 

Une affaire qui met évidemment à mal la réputation de la marque, basant sa communication sur une image moderne et décontractée, totalement opposée au scandale qui l’éclabousse en ce moment.

Dans un communiqué, Starbucks tente de se justifier en indiquant respecter les coutumes locales en fournissant notamment des entrées séparées pour les familles et les personnes seules. Une explication peu crédible aux yeux des internautes du monde entier, qui appellent désormais au boycott pur et simple de la chaîne, avec notamment l’apparition du hashtag #boycottstarbucks.

Régulièrement rappelée à l’ordre par l’ONU pour non respect de la parité au sein du personnel, Starbucks doit dorénavant redorer son image écornée auprès des clients.

Marie Lizak

Écrit par Marie Lizak