AQMI derrière l’attaque en Côte d’Ivoire

L’attaque de Grand-Bassam en Côte d’Ivoire a été revendiquée par AQMI. Eclipsé par Daech depuis plusieurs mois, le groupe terroriste revient sur le devant de la scène. Si leurs attaques se ressemblent, ces deux groupes terroristes islamistes se livrent une vraie concurrence.

Depuis l’essor de l’Etat islamique, les caméras du monde entier sont braquées sur ce groupe terroriste qui fait régulièrement la une de l’actualité. Mais d’autres groupes terroristes sont en concurrence directe avec Daech pour avoir le leadership sur le djihad mondial. C’est le cas d’Al-Qaida au Maghreb islamique qui a revendiqué l’attentat de Grand-Bassam en Côte d’Ivoire, dimanche 13 mars.

Apparu pour la première fois en 2007, AQMI avait été éclipsé par les nombreuses attaques de Daech en 2015. Ce groupe terroriste islamiste d’origine algérienne a fusionné avec le groupe terroriste Al-Mourabitoune qui a revendiqué l’attentat de Ouagadougou au Burkina Faso en janvier dernier. L’organisation terroriste est affiliée à Al-Qaida. L’objectif d’AQMI est d’instaurer un califat dans la partie ouest de l’Afrique, entre le Mali, la Mauritanie et le Niger. Comme Daech a profité de la situation de chaos qui règne en Libye pour s’implanter, AQMI profite de l’instabilité qui règne dans ces pays d’Afrique de l’ouest pour multiplier les attaques. Comme son concurrent, AQMI cherche a frapper des endroits prisés des touristes et fréquentés par des Occidentaux. C’étais le cas à Ouagadougou et à Bamako où plusieurs Occidentaux ont été tués dans ces attaques. D’après plusieurs spécialistes, AQMI représenterai la plus grande menace terroriste pour la France. En 2013, deux journalistes français de RFI avait été enlevés puis exécutés par l’organisation terroriste.

Quelle est la différence entre Daech et AQMI ? Al-Qaida au Maghreb islamique privilégie les prises d’otages, alors que Daech préfère mettre en scène ses exactions en les diffusant sur internet. Autres différences : Daech souhaite instaurer un califat islamique partout dans le monde, alors que AQMI cible principalement le continent africain.

Nicolas Le Hérissé 

Écrit par Nicolas Le Herisse