Après les attentats, les Français insoumis

Une semaine a passé depuis l’horreur des fusillades et des explosions en plein Paris causant la mort de 129 personnes et des centaines de blessés. Passé le choc, les Parisiens revendiquent désormais leur union et leur courage, chacun à sa façon.

Devant le Bataclan, le restaurant Le Petit Cambodge ou à même le trottoir, rue de Charonne, les fleurs et les bougies prolifèrent. Sur les lieux-mêmes où ont perdu la vie plusieurs de leurs concitoyens, beaucoup de gens ressentent le devoir moral de rendre hommage aux victimes.

Le recueillement laisse maintenant place aux actions. Rassemblements, actions citoyennes, cagnottes rassemblées pour soutenir les familles des victimes…

Sur la grande Place du Capitole, les Toulousains se sont réunis mardi dernier pour un hommage aux disparus. Levant leurs téléphones portables vers le ciel, ils ont formé une foule silencieuse et lumineuse.

Du côté des artistes, la résistance se fait sentir. Comme pour la tuerie de Charlie Hebdo, où les mots « Je Suis Charlie » sur un fond noir ont fait le tour du monde en quelques heures, des artistes ou graphistes ont proposé sur Twitter des images, comme Jean Jullien et sa Tour Eiffel formant le signe de la paix.

Les oeuvres de rue éclosent un peu partout, à commencer par la Place de la République, à Paris, devenue un symbole de l’unité nationale depuis la marche du 11 janvier. Les graffeurs ont investi les lieux, et la place est désormais ornée d’une immense inscription « Fluctuat Nec Mergitur« , devise parisienne latine signifiant « Il est battu par les flots, mais ne sombre pas », et devenue slogan anti-terroriste.

https://twitter.com/ParisJeTaime/status/667356879471968256

Certains de ces symboles se retrouvent même dans les chairs. Depuis les attentats, beaucoup ont décidé de passer sous les aiguilles du dermographe. Le Huffington Post a recueilli les témoignages de ces tatoués, dont celui de Marine, qui explique que c’est pour elle une façon d’agir : « Je ne sais pas quoi faire de plus actuellement pour aider mon pays et tous ces gens ».

Voir aussi >> De nombreux tatouages en hommage aux attentats de Paris (sur L’Express)

Certains salons de tatouages, comme Abraxas à Beaubourg ou le Café Ink au Havre, ont pris l’initiative en début de semaine, de tatouer gratuitement les signes de paix.

Les citoyens fraternisent également autour de causes solidaires.

Après le passage très remarqué de Danielle, une ancienne avocate, devant les caméras de BFMTV, prônant la solidarité, la culture et la fraternité avec les musulmans, une cagnotte en ligne a été organisée pour retrouver Danielle et lui offrir un bouquet de fleurs.

Voir aussi >> #DesFleursPourDanielle, la mamie qui fait du bien (sur BFMTV)

A l’heure où nous écrivons ces lignes, 14 534 € ont déjà été récoltés. Une fois déduit le bouquet de fleurs, l’intégralité de la cagnotte sera reversée à une association d’aide aux familles des victimes.

Annabelle Guilloré

Écrit par annabelle GC