Alexis Vastine, boxeur au destin tragique

Victime d’un accident d’hélicoptère à Villa Castelli en Argentine lors du tournage de « Dropped », nouvelle télé réalité de la chaîne TF1, le boxeur Alexis Vastine s’est éteint lundi à l’âge de 28 ans. Un drame de plus qui endeuille davantage la famille Vastine après le décès de Célie, sœur d’Alexis, en janvier dernier.

Alexis Vastine à l'entraînement pour les JO. (Source : Youtube)

Alexis Vastine à l’entraînement pour les JO. (Source : Youtube)

Depuis tout petit, Alexis Vastine baigne dans le monde de la boxe. Fils d’Alain Vastine, vice-champion de France amateur de la discipline, le natif de l’Eure, grandit aux côtés de son frère Adriani, médaillé de bronze lors de l’Euro 2011. Militaire de carrière au sein du 121e régiment du train, l’athlète français a remporté 23 médailles au cours de sa carrière, dont 15 en or. Trois fois champion de France de boxe, Vastine a surtout remporté quatre titres de champion du monde militaires et une médaille de bronze aux Jeux olympiques de 2008. Une troisième place qui a fait débat, à cause d’une décision controversée lors du match face au dominicain Félix Diaz, futur vainqueur de l’épreuve. Pendant le match, le français mène pendant deux rounds, puis est sanctionné plusieurs fois par l’arbitre avant d’être tout simplement éliminé. S’estimant volé, le boxeur et la Fédération déposent une réclamation, rejetée par les instances olympiques. Touché mais pas coulé, Alexis Vastine fulmine mais se retrouve plus motivé que jamais. L’objectif est clair : la médaille d’or olympique. Plus que pour n’importe quel athlète, c’est cet amour des Jeux qui le motive, le pousse à s’entraîner de plus belle pour atteindre son but suprême : Londres 2012.

La seconde lame

2012 est là. Après quatre ans d’attente, les jeux sont de retour pour Alexis Vastine. Affuté, le jeune boxeur de 25 ans n’est plus le même. Il s’est forgé un véritable palmarès avec trois titres de champion du monde militaires, une médaille d’or aux championnats de France et un podium européen en 2010 à Moscou. Il semble fin prêt et a la volonté de réussir.
Malheureusement, tout ne se passe pas comme prévu. Menant pourtant largement les débats lors du quart de finale face à l’ukrainien Taras Shelestiuk, le Français est une nouvelle fois victime des juges. Alors que son camp était tourné vers la demi-finale et que la partie adverse semblait se consoler de la défaite, le verdict tombe : Shelestiuk vainqueur. Colère noire de la part de Vastine qui refuse alors de quitter le ring durant de longues minutes avant de confier son dégoût et sa colère au micro de France Televisions.

« Je ne pensais pas que ça arriverait une seconde fois. Je ressens de l’injustice, un gros ras-le-bol… » Prononcée après son élimination, cette phrase est le résumé parfait de l’état mental du champion sur le moment. Deux réclamations sont alors déposées, en vain. Alexis Vastine se fait voler une deuxième fois pendant les Jeux olympiques. Cruelle, cette défaite injuste le démoralise, il passe par des moments très difficiles avant de se remettre, fatigué mais motivé, à l’entraînement pour 2016.
« Je suis un peu fatigué et j’ai envie de passer à autre chose. Je vais tout faire pour me qualifier aux JO de Rio. Je sens le besoin de passer à autre chose et m‘ouvrir à un autre monde. Le théâtre et la comédie m’intéressent bien mais il faut être bon pour en vivre et c’est trop aléatoire. Être champion olympique, ce serait énorme mais une médaille, c’est extraordinaire, je signe tout de suite ! » déclarait-il en novembre 2014.

Au final, Rio ne verra pas Alexis Vastine. La France pleure son meilleur boxeur. Celui qui n’a jamais voulu passer professionnel pour pouvoir faire les Jeux olympiques. Son rêve.
Après sa sœur Célie, décédée à 21 ans, en janvier dernier dans un accident de voiture, la famille Vastine connaît un véritable cauchemar en cette année 2015 avec le décès tragique d’Alexis, dans cet incident d’hélicoptère lors du tournage de «Dropped», une télé-réalité d’aventures.


Benjamin de Haro

Écrit par scb