Alexis Tsipras prête serment

Intronisé Premier ministre, le dirigeant de la gauche radicale Syriza, va devoir assurer un renouveau dans les relations entre Athènes et l’Union européenne.

Alexis Tsipras compte bien redorer l’image de la Grèce. C’est dans un costume bleu, sans cravate et en toute simplicité qu’il prête civilement serment devant le président Karolos Papoulias. Une tenue qui s’avère plutôt décalée pour une cérémonie qui d’ordinaire a un caractère religieux.

Avec une dette de plus de 320 milliards d’euros, le nouvel homme fort du pays a promis que le « gouvernement sera prêt à collaborer et négocier pour la première fois avec nos partenaires une solution juste, viable, durable, qui bénéficie à tous » pour notamment pallier au déficit public.

Dans cet esprit de renouveau, le premier ministre aura pour principal enjeu de trouver des alliés dans la zone euro pour faire bouger les lignes.

De même au sein du Parlement. C’est donc sans surprise que le président de Syriza s’est allié ce matin au parti de droite Les Grecs indépendants après avoir manqué la majorité absolue aux législatives. Ensemble, il forme la nouvelle majorité avec 162 sièges sur 300 au Parlement. Il devrait annoncer dès demain la composition de son gouvernement.

Anthonia Rakoto

Écrit par jeantho