Agressions sexuelles : 267 000 victimes dans les transports

(Crédit photo : Stocksnap sous licence CC)

L’Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales rend son rapport mercredi 20 décembre sur les agressions sexuelles dans les transports en commun. 

Au moins 267 000 personnes, majoritairement des femmes, sont touchées par ce fléau. L’Observatoire national de la délinquance révèle, dans un rapport publié mercredi 20 décembre, des chiffres chocs et souvent ignorés, calculés sur une période de deux ans. Les chercheurs ont travaillé sur la base d’une enquête avec l’INSEE prénommée « Cadre de vie et sécurité » réalisé tous les ans sur ces questions.

Les femmes principales victimes 

« Interrogées sur leur passé récent, les personnes enquêtées décrivent notamment les actes à caractère sexuel (exhibition, gestes déplacés, attouchements ou rapports sexuels contre leur volonté) qu’elles ont pu subir », précise l’étude de l’ONDRP. « Les jeunes femmes sont nettement plus exposées que leurs aînées. Le taux de victimisation des métropolitaines ayant de 18 à 21 ans atteint 2,3%. Jusqu’à 30 ans, le taux est relativement stable. Après 30 ans, il diminue régulièrement pour atteindre 0,3% pour les femmes de plus de 45 ans ».

Les jeunes femmes qui se trouvent en Île de France sont les plus impactées par ces agressions. 7,6 % des Franciliennes âgées de 18 à 21 ans disent avoir subi des atteintes sexuelles dans les transports en commun.

(Crédit infographie : ONDRP)

Mais depuis un certains temps, les femmes ont remarqué que leurs agresseurs utilisaient de nouvelles techniques. Ces pratiques imposent à une victime une photo ou une vidéo obscène, ou encore de « l’upskirting », c’est-à-dire le fait de soulever la jupe d’une victime pour filmer en dessous.

Mais l’Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales reconnaît également dans son étude que ces atteintes influencent le comportement des femmes qui développent « des stratégies d’évitement, de résignation ou encore de contournement ».

Maël Chaumier

Édité par Maxence Vanhille

Écrit par IEJ3B