Adidas abandonne sa collaboration avec la Fédération Internationale d’Athlétisme


Quatre ans avant l’échéance de son contrat, la marque à trois bandes est sur le point de mettre un terme à sa collaboration avec l’IAAF.

CZi-E04WQAAl6nk

Gros ras le bol pour Adidas. L’équipementier sportif allemand qui est le principal sponsor de l’IAAF, aurait décidé de se retirer à cause des affaires de corruption et de dopage, qui ont secoué le monde de l’athlétisme. Un rapport publié en janvier par l’Agence Mondiale Antidopage (AMA), qui dénoncerait une certaine corruption faisant partie intégrante de l’IAAF, aurait poussé Adidas a mettre un terme à leur collaboration. La fédération souffrait déjà d’une incrédibilité depuis quelques semaines, suite aux récents scandales, et risque désormais de souffrir également économiquement. Le contrat de 11 ans qui a été signé en 2008 et d’un montant de 33 millions de dollars (31 millions d’euros) devait être effectif jusqu’en 2019 avec l’organisation.

La marque allemande a envie de se sécuriser. Compréhensible de la part de la marque, lorsque  l’on voit les affaires de corruption qui polluent également la FIFA, autre partenaire d’Adidas. Suite à ce retrait de la part de son sponsor principal, la BBC (qui cite des sources anonymes) estimerait que les pertes pourraient être très lourdes pour l’IAAF. Elles pourraient atteindre un montant de près de 28 millions d’euros pour les quatre années restantes. C’est un coup dur pour le nouveau président de la Fédération Internationale d’Athlétisme, Sébastien Coe, qui a succédé à Lamine Diack en août 2015. Ce dernier avait été mis en examen début novembre pour corruption passive.

Marie-Astrid Genet

Écrit par Marie Astrid Genet