A Charlie Hebdo l’argent reprend ses droits

Deux mois après la tuerie de Charlie Hebdo, les dons et les ventes massives ont permit au journal de se reconstruire. Mais les millions d’euros récoltés génèrent désormais certaines crispations au sein de la rédaction. 

 

Complètement décimé après les attentats de janvier dernier, la rédaction de l’hebdomadaire a subsisté grâce à un élan de solidarité totalement inédit. Avec près de 30 millions d’euros enregistrés, onze membres de la rédaction de Charlie Hebdo demandent aujourd’hui, que tous les collaborateurs deviennent actionnaires à parts égales. Actuellement, elles sont divisés en trois, entre les parents de Charb (ex directeur de publication, tué dans la fusillade) 40%, le dessinateur Riss qui détient également 40%, et Eric Portheault, co-gérant qui possède 20% des parts.

« Tout cet argent fait plus de mal que de bien. Cela fait penser à ces enterrements où on se bat déjà en revenant du cimetière pour les bijoux de la grand-mère », témoignait l’avocat du journal.

Charlie Hebdo en chiffres : 

Lukas Nicot 

Écrit par lukasantonin