London Calling

5 mois après sa sortie de l’Union européenne, Londres reste toujours une ville très attractive. En témoignent les récents investissements massifs qui y ont été faits par les géants américains d’internet et des technologies Apple, Google et maintenant Facebook avec le plus souvent des embauches à la clé.

« Nous avons l’ambition que le Royaume-Uni devienne le pays où il faut être pour les scientifiques, les innovateurs et les investisseurs dans les technologies« , a expliqué Theresa May dans un discours prononcé le 21 novembre lors de la conférence du CBI (Confédération of British Industry).

Cette déclaration vient faire écho à l’annonce, le même jour, de Facebook. L’entreprise compte ouvrir un nouveau siège à Londres en 2017 et augmenter ses effectifs au Royaume-Uni de 50% en y créant 500 emplois.

« Le Royaume-Uni est l’un des meilleurs endroits pour une entreprise technologique et est une partie importante de l’histoire de Facebook. Nous sommes venus à Londres en 2007 avec une poignée de collaborateurs et d’ici à la fin de l’année prochaine nous ouvrirons un nouveau siège et prévoyons d’employer 1.500 personnes au total« , explique dans un communiqué Nicola Mendelsohn, vice-présidente de Facebook pour l’Europe. Le nouveau siège est actuellement en construction à Fitzrovia dans le centre de la capitale londonienne.

QG d’Apple

Cette annonce est la deuxième en l’espace d’une semaine après la décision prise par le géant américain de l’informatique Google de construire un vaste bâtiment au coeur de la City. Celui-ci
comprendra dix étages et 60.000 mètres carrés et pourrait accueillir à terme jusqu’à 3.000 employés supplémentaires, soit un investissement total de 1 milliard de livres (environ 1,7 milliard d’euros).

De même, en septembre, Apple avait annoncé qu’il allait transformer la centrale électrique désaffectée de Battersea pour en faire son QG londonien, qui deviendra ainsi l’un des principaux de la marque dans le monde avec plus de 1.400 employés.

Ces différentes annonces confirment que Londres est bien la ville la plus attractive sur le plan économique et ce, malgré le Brexit.

Comprendre le Brexit : explications

Arthur Renier

Écrit par iejpedago