Les nouveaux noms du gouvernement ont été officiellement annoncé hier. Depuis, les réactions jaillissent de toutes parts, et ne montrent pas un entrain inouï.

Alors que les membres du Parti Socialiste se félicitent de ce remaniement teinté de toute la richesse de la gauche française, le reste des français n’est pas emballé. Sur Twitter, chacun se prononce avec le hashtag #REMANIEMENT.

Thomas Guénolé, politologue, invité dans le journal de France Culture à 22h,a parlé d’un affichage en vue des élections présidentielle de 2017.Selon lui, ce remaniement arrive trop tard pour « produire des fruits », un gouvernement doit bénéficier de minimum 2 ans pour mettre une politique en place, efficacement. C’est aussi un échec pour François Holande qui a essuyé plusieurs refus face à des proposions de ministères, par exemple de la part de Nicolas Hulot.

Des français remettent en question la crédibilité de quelques nouveaux membres du gouvernement. Ici, c’est Emmanuel Cosse qui est critiquée pour avoir peut-être vite changé d’avis sur le gouvernement.

Le nouveau ministère du droit des femmes, de l’enfance et de la famille fait grincer des dents :

Tant d’exemples qui annoncent une fin de mandat difficile pour François Hollande. Il a perdu de nombreux soutiens en chemin, Thomas Guénolé dit même qu’il s’agit de « la fin d’Hollande ».

 Bertille Fonteneau

Écrit par dominique