3 bonnes raisons d’aller voir Scorsese a la cinémathèque
Martin Scorsese @David Shankbone

Martin Scorsese au Tribeca Film Festival de New York, en 2007. Photo de @David Shankbone

La cinémathèque française propose une rétrospective sur les 55 ans de carrière effrénée du cinéaste Martin Scorsese. L’occasion d’admirer les travaux de cet artiste révélé dans les années 1980 et depuis peu, prix Lumière.

Les passionnés de l’univers scorsésien vont pouvoir se faire plaisir en redécouvrant les œuvres de ce réalisateur américano-italien, détenteur d’une palme d’Or depuis 1976. En effet, l’exposition mise en place par Kristina Jaspers et Nils Warnecke permet de découvrir le monde de cet enfant du Queens. Voici donc trois bonnes raisons de faire un bond en arrière, dans le monde des taxis jaunes et des néons.

Après 55 ans de carrière et une soixante films au compteur, dont Le Loup de Wall Street sorti en salles en 2013, les films de Scorsese sont toujours à la mode.  Une occasion pour les amoureux du cinéma contemporain d’admirer les affiches de ses premiers chefs d’œuvres, tels que Taxi Driver (1976) Aviator ou encore Gangs of New York. Mais parmi ces posters un peu écornés, on trouve aussi des objets de sa collection personnelle. Des cartons de vinyle et des costumes, pas vraiment connus du grand public.

Et si la visite nous documente bien sur les prouesses de ce génie de l’audiovisuel, elle intrigue les curieux. Ils y verront la partition de l’un de ses films cultes et les vignettes de ses « story board ».

Une partie de cette rétrospective est également dédiée à ses souvenirs d’enfance. Elle est abordée par le biais de photos de famille et de sa bande d’amis, Robert De Niro, Harvey Keitel et Joe Pesci, complices de toujours, que ce soir sur un tournage comme derrière la caméra.

Avec Spielberg Coppola, Friedkin et De Palma, Scorsese est toujours dans la boucle et ses films ne se démodent pas. L’exposition se tiendra jusqu’en février 2016.

 

 

A lire aussi sur le Monde :http://www.lemonde.fr/cinema/article/2015/10/09/martin-scorsese-l-homme-qui-respire-le-cinema_4786656_3476.html

Valentine Puaux 

Écrit par valentine.puaux