5 grands changements dans le domaine de la santé en 2017

Prix du gaz, divorce, essence, santé … Comme tous les 1er Janvier, les Français connaissent de nombreux changements dans leur quotidien. La santé est un domaine particulièrement impacté en cette année 2017.

Aider un proche malade, dispense de l’avance des frais, vaccins contre la grippe chez les pharmaciens, hausse des tarifs des complémentaires santés… Des mesures positives et négatives vont faire bouger le budget santé des ménages français.

1. Le prélèvement d’organes

L’avis de la famille ne rentre désormais plus en compte. Seule l’inscription sur le registre des refus du don d’organes sera légale au près de la loi. Les personnes de plus de 13 ans refusant de donner leurs organes doivent communiquer leur décision à un proche ou s’inscrire en ligne sur le registre national des refus.

2. Tiers payant chez le médecin

Les femmes enceintes et les patients atteints d’une affection de longue durée peuvent être dispensés d’avance des frais remboursés par la Sécurité sociale. Les médecins garderont le choix d’appliquer le tiers payant pour la part mutuelle. Le reste de la population française devra patienter jusqu’en novembre 2017 pour bénéficier de cette nouvelle mesure.

3. Se faire vacciner contre la grippe en pharmacie

Plus besoin de se rendre chez le médecin pour se faire vacciner. Les pharmaciens peuvent désormais procéder à des vaccinations contre la grippe. Mais cette nouveauté demeure à titre expérimental.

4. Des paquets de tabac neutres

Les paquets de cigarettes sont désormais sans aucune indication de marque, de logo ou de couleur et affichent uniquement des images et des textes de prévention.

5. Congé de proche aidant

Les salariés ayant un proche malade, âgé ou handicapé peuvent bénéficier d’un « congé de proche aidant » sans solde, d’une durée de trois mois, renouvelable une fois. Il vise, selon le décret d’application, une meilleure « articulation entre la vie professionnelle et la vie personnelle et familiale ».

Margaux Dulong

 

Écrit par Margaux Dulong