2017, l’année de la « victoire sur le terrorisme » selon Hollande

François Hollande est arrivé en Irak aux alentours de 5h30, ce lundi matin. Premier voyage officiel de 2017 pour le chef de l’Etat qui se rendra sur le front anti-islamique, au plus près des combats.

Aussitôt arrivé à Bagdad, François Hollande a rencontré les militaires français dans les rangs des forces spéciales du contre-terrorisme irakien. Face à ces soldats chargés de former les troupes locales, il a réaffirmé qu’agir « contre le terrorisme en Irak, c’était aussi prévenir des actes terroristes sur notre sol« .

Fidèle à son image de chef de guerre, il est d’ailleurs l’unique représentant d’un pays central de la coalition à s’être rendu en Irak. Fort d’un premier voyage en 2014 et compte tenu de l’évolution des offensives actuelles, le Président français est allé jusqu’à prédire que l’année 2017 « serait une année de victoire contre le terrorisme« .

Victoire, qui selon lui, serait vaine sans la reconstruction du pays, condition sinéquanone en vue d’éviter « des attaques supplémentaires sur notre territoire« .

C’est dans cet esprit qu’il s’entretiendra dans le courant de la matinée avec les trois hommes forts du pouvoir irakiens. Face aux président kurde de la République, Fouad Massoum, au Premier ministre chiite, Haïder Al-Abadi ainsi qu’au président sunnite sur Parlement Salim Al-Joubouri il « insistera sur l’importance de poursuivre les efforts pour assurer une sécurité durable du pays après la défaite de Daech et la coexistence des communautés dans un Irak uni et souverain », a souligné la présidence française.

Aude Solente

Écrit par Aude Solente