120 médecins soutiennent l’e-cigarette

Des professionnels de santé appellent à la défense de l’e-cigarette. Une réaction surprenante qui survient après la première exposition consacrée à la cigarette électronique.

Parmi eux, des pneumologues, cancérologues, addictologues ou encore tabacologues. Leur position fait suite au rapport de la Public Health England (une agence dépendante du ministère de la santé Britanique) paru en août dernier. Selon le dossier, « vapoter serait 95% moins nocif que le tabagisme« .

« Fort de ce constat et de celui de sa quasi-innocuité pour les fumeurs et les non-fumeurs, ce rapport recommande la promotion de la e-cigarette auprès du grand public et du corps médical pour en développer l’usage », soulignent les médecins.

Une exposition organisée en septembre dernier par la Fivape (Fédération interprofessionnelle de la vape) et l’Aiduce (Association Indépendante des Utilisateurs de Cigarette Electronique) avait déjà jeté un pavé dans la marre. L’objectif était de protester contre les nouvelles lois qui vont probablement être votées en France, comme l’interdiction de vapoter dans les lieux publics. Bon nombre de médecins s’y sont rendus dans le but de plaider la cause de l’e-cigarette. Aujourd’hui, ils lancent un appel.

Au Royaume-Uni, la politique qui favorise l’e-cigarette, tout en augmentant le prix du tabac, a réussi son coup. Le pourcentage de fumeurs adultes est déjà passé sous la barre des 18%, contre 32% en France.

« Le tabagisme est la première cause de décès évitable en France et en Europe » ajoutent-ils.

Maladies cardiovasculaires, cancers ou encore diabète, les médecins veulent prévenir les risques et proposer une alternative. En métropole, le tabac tue chaque année 78.000 personnes.

Léa Bourdon

 A lire aussi :

L’e-cigarette officiellement tolérée pour arrêter de fumer

Faut-il craindre l’e-cigarette ?

Écrit par Léa Bourdon