1000 postes à pourvoir chez Renault !

La firme confirme la création d’un millier d’emplois dans ses usines françaises à l’occasion de la présentation de ses résultats annuels, ce jeudi matin. Dans le détail, ce grand plan d’embauche devrait être composé de plus de 750 CDI et concernera aussi bien les usines que les centres d’ingénierie. Le groupe ajoutera aussi environ 1000 contrats d’apprentissage.

 

Carlos_Ghosn_Honmoku_3

Carlos Ghosn, le PDG de Renault.  ©Wikipédia

 

Les affres de la crise semblent bien loin pour Renault. Et c’est une bonne nouvelle pour l’emploi de l’hexagone. En effet, ces embauches sont les conséquences directes du grand plan de compétitivité signé par trois organisations syndicales et le PDG du groupe, Carlos Ghosn en mars 2013. Le constructeur avait alors annoncé la suppression de 7.500 postes en France dans le but de négocier différents efforts sociaux, comme les salaires ou le temps de travail. En échange, la firme promettait de ne pas fermer d’usine sur le territoire national d’ici 2016 et d’augmenter le volume de production. Au total 8.200 postes seront à pourvoir sur plusieurs plans de centaines d’embauches.

Aujourd’hui, c’est le premier volet de cette restructuration qui débute. Les chiffres actuels dépassent même les espérances des syndicats. Si Renault comptait, à l’origine, attendre la fin du plan de départ volontaire, il se trouve que l’augmentation des ventes (la marque a décuplé son rendement de 9,1% l’année dernière en Europe), nécessite de la main-d’œuvre.

 

Réaction du ministre de l’économie Emmanuel Macron :

 

Ariane Cairoli

Écrit par arianeyassine