Depeche mode, les indémodables

Unknown

Delta Machine est attendu le 25 mars.

Le groupe britannique, pilier de la musique électronique, sort son treizième disque « Delta Machine » lundi 25 mars. La preuve que des torturés peuvent perdurer.

Faisant suite à l’étrange album rétro-futuriste « Sounds Of The Universe » (2009), Delta Machine s’annonce comme l’un des meilleurs disques du groupe Depeche Mode. Produit par Ben Hillier et Flood, de vieux collaborateurs du groupe, plusieurs le décrivent déjà comme un mélange d’ancien et de moderne.

Jamais personne n’aurait misé sur eux à leurs débuts. En 1981, quand sortait leur single « Just Can’t Get Enough », on les qualifiait volontiers de « garçons coiffeurs » sans croire un instant que trente-deux ans plus tard, ils seraient toujours sur le devant de la scène.

Depeche Mode est une formation new wave qui aura connu le parcours digne d’un groupe de rock. Après avoir connu un succès retentissant jusqu’aux Etats-Unis dans les années 80, avec l’apogée artistique et populaire de l’album Violator en 1990 (Personal Jesus, Enjoy The Silence…), le groupe qui était alors un quatuor, a connu une descente aux enfers dans la décennie suivante. Les problèmes d’addiction aux drogues du chanteur Dave Gahan, l’alcoolisme de Martin Gore, et la dépression nerveuse d’Andrew Fletcher qui l’amènera à s’absenter d’une tournée en 1994, ajoutés au départ d’Alan Wilder l’année suivante, ont bien failli tuer le groupe. Il faudra pour Dave Gahan une tentative de suicide, une overdose menant à une mort clinique, et une cure de désintox’, avant que le groupe ne puisse revenir travailler en 1997.

Depuis, libérés des tensions qui tiraillaient auparavant le groupe, les vétérans de la new wave traversent les années plus sereinement. Les albums des années 2000 restent malgré tout hantés par des ambiances sombres, sans oublier leurs thèmes de prédilection : solitude, amours torturés, religion…

Delta Machine est donc l’enfant d’un lourd héritage, mais les chanceux, qui ont déjà pu le découvrir, émettent généralement une critique positive de l’album. Il est, en effet, d’ores et déjà disponible à l’écoute sur iTunes. Les fans plus patients attendront sa sortie physique du 25 mars, en pouvant toujours profiter des premiers singles « Heaven » et « Soothe My Soul », en pouvant être sûrs que le trio de Basildon ne les décevra pas.

 

La rédaction IEJ

Partager

This Post Has 0 Comments

Leave A Reply





Articles liés: